Fonctionnement

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ?

  • Du pilote à l’extension nationale il est possible de revoir le modèle français du viager, de la solidarité intergénérationnelle, du système de soin, du système de retraite
  • La duplication du modèle en mode franchise ou label (pour garantir l’éthique du modèle)

Quel est le modèle économique de ce projet ?

  • Une société collective Vies Âgées (montage entre SCIC, SCI..) dispose de fonds pour acquérir un fonds de roulement et d’investissement
  • Mise en place d’un réseau de partenaire référencés :
    aide à domicile, les PME (domestiques…), les fournisseurs de matériaux de construction, les AMAP, agriculteurs, les organismes de santé et de prévention, les associations, Systèmes d’Echanges Locaux (SEL), Réseaux d’Echange Réciproque des Savoirs (RERS), les commerçants, les artisans, les agences immobilières, les assureurs, banquiers, les acteurs de l’économie collaborative, écoles, crèches, maisons de retraite, collectivités locales, centre de formation…
  • A l’aide d’agences immobilières et d’une force commerciale elle acquière des viagers
  • Versement du bouquet et des rentes viagères, dont une partie est « mise de côté » sur un livret éthique.
  • Rénovation/adaptation/réagencement des logements pendant le viager ; voire mise en location (à loyer modéré ou pas) d’une partie du logement devenu trop grand pour le senior, au profit d’étudiants, jeunes travailleurs, jeunes couples en installation…
  • Au décès du senior la société collective devient propriétaire du bien immobilier dont la valeur verte a cru. Celui-ci peut être revendu sur le marché ou mis en location-gérance.
  • Les bénéfices générés permettent de verser des intérêts aux investisseurs de long terme.

Le chiffre d’affaires de Vies Âgées est issu de :

  • commissionnements et apports d’affaires aux agences immobilières et prestataires locaux
  • loyer des locataires en co-habitation
  • ventes des biens immobiliers
  • produits financiers

Les soutiens financiers proviennent :

  • des caisses de retraites, mutuelles, assureurs…
  • des collectivités locales
  • bailleurs sociaux
  • des particuliers souhaitant investir en limitant le risque
  • des investisseurs de long terme telle que banques institutionnelles, Caisse des Dépôts, fonds de placement, épargne salariale, fondations…
  • Business Angels
  • de crowdfuning
  • de subventions

 

Vous vous sentez l’âme et le cœur pour agir ? Rencontrons-nous

Membre delogo-silver-valley-captureécosystème du mieux vieillir